Détail Article

Industrie 4.0 : vers une approche globale

Face au risque de stagnation séculaire et à la désindustrialisation, l’Union européenne mise sur la transition vers l’Industrie du futur, dite industrie 4.0(1).

L’industrie 4.0, qu’est-ce donc ? Elle désigne l’intégration des ­technologies de l’informatique et de la communication dans les processus physiques (les « machines », les « usines »). Automatisation et robotisation, capteurs intégrés et réseaux connectés mais aussi économie de la fonctionnalité (quand Michelin propose, par exemple, une location de pneus sur la base d’un prix au kilomètre) et déploiement de services associés sont au cœur de cette révolution. Par exemple, lorsqu’Air Liquide lance son projet pilote d’usine du futur, Connect, l’entreprise vise à optimiser sa production et l’efficacité énergétique d’une vingtaine de sites français alimentant par canalisation des clients industriels en gaz divers. En adoptant cette révolution de l’industrie 4.0, les industriels entendent moderniser, optimiser et flexibiliser leur production, repenser leurs business models en promouvant une concurrence non seulement sur les coûts mais aussi sur l’innovation (montée en gamme) et parfois aussi relocaliser certaines chaînes de production au plus près de leurs clients. Esquisse d’un nouveau modèle industriel permettant de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs en termes de qualité, de personnalisation des pro­duits, d’impact environnemental et social, l’industrie 4.0 est aussi une occasion de renouveler la réflexion sur la place de l’industrie dans nos sociétés, élément indispensable pour soutenir la compétitivité de nos États.

 

Lire la suite de l'article sur : confrontations.org/la-revue/industrie-4-0-vers-une-approche-globale

 

Article de Carole ULMER

Directrice des études, Confrontations Europe

Le 09.02.2017 à 18h16

Zoom sur

concours.jpg jeunes_01.jpg