Notice Bibliographique

Fondation Robert Schuman
  • Auteur : Thierry Chopin
  • Date : 19/03/2018
  • Type : Policy paper
  • Thèmes :
    • Construction européenne
    • Culture

L'Europe face au défi de l'identité : qui sommes "nous" ?

La renaissance des populismes et des extrémismes constitue un symptôme très fort de la crise identitaire qui affecte maints pays membres de l'Union européenne.Du Danemark à l'Italie en passant par l'Autriche, la France et les Pays-Bas, les différentes élections nationales confirment la force des populismes et des partis d'extrême droite qui imposent dans le débat public un discours dont le cœur est constitué par un protectionnisme à la fois économique, culturel et identitaire.

La question identitaire semble être un point commun à nombre de partis populistes et d'extrême droite en Europe. Tous posent la question suivante : qu'est-ce qui fait lien dans des sociétés remises en cause par la crise et par les processus de mondialisation ? Or, si l'Union européenne n'est pas nécessairement une condition d'existence des différentes formes de populismes en Europe, néanmoins celle-ci exacerbe les thèmes qu'ils portent et amplifie notamment l'angoisse identitaire ainsi que la tension entre " société ouverte " et " société fermée ", toutes deux aisément perceptibles dans maints pays européens. En outre, l'Union européenne ne dit rien sur la question de l'identité et, comme la nature politique a horreur du vide, les populismes et les extrémismes occupent cet espace discursif laissé vacant.

Dans le cadre de la construction européenne, les Etats membres sont porteurs d'identités culturelles et historiques nationales spécifiques. Dans le même temps, une telle Union d'Etats suppose un degré minimal de cohérence et d'identité commune. Dans cette perspective, qui sont les Européens et quels sont les fondements de cette " identité " européenne ?

Consulter le document

Zoom sur

concours.jpg jeunes_01.jpg